Rien ne s’oppose à la nuit, Delphine de Vigan

Tu connais cette maladie fievreuse qui s’empare de nousdans les froides misères, cette nostalgie du pays qu’on ignore, cette angoisse de la curiosité ? Il est une contrée  qui te ressemble, où tout est beau, riche, tranquille, honnête, où la fantaisie a bâti et décoré une Chine occidentale, où la vie est douce à respirer, … Lire la suite Rien ne s’oppose à la nuit, Delphine de Vigan

« Rien ne s’oppose à la nuit » Delphine de Vigan

Quelques mois plus tard, j’écoutais en boucle la chanson de Barbara consacrée à ce jour de 1981 et à l’espoir qu’il contenait encore. « Regarde quelque chose à changé, l’air semble plus léger c’est indéfinissable. Regarde, sous le ciel déchiré, tout s’est ensoleillé, c’est indéfinissable. Un homme, une rose à la main, a ouvert le chemin … Lire la suite « Rien ne s’oppose à la nuit » Delphine de Vigan