Victor Hugo

Le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre.

Article enregistré à l’avance, pour cause malencontreuse de vacances 😕. Veuillez laisser un message après le bip.

BIP

Publicités

3 réflexions sur « Victor Hugo »

  1. Exister sans vivre, c’est le lot de ceux qui se retrouvent prisonnier dans leur boite crânienne. Il faut toujours une porte de sortie pour pouvoir y diriger son regard.

    J'aime

    1. Ah ça, je veux vivre. Toujours plus chaque jour, kiffer et pas me laisser emmerder par les cons. (ça j’y arrive vraiment pas encore.) Je voudrais être entourée que de gens que j’aime à 1000%, les autres, AU REVOIR. Il parait que c’est pas possible. 😕

      J'aime

  2. Très juste… Cela laisse réfléchir…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Emplacement Bienvenue sur mon blog ! E-mail voicharlene@gmail.com Heures © Merci de pas reproduire sans mon autorisation.
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close