[amm] V – L’odeur et le goût

Sur le balcon

Le Bistro Le bistro


À ma mort

[Chapitre précédent] – [Sommaire] – [Chapitre suivant]


Ah la merveilleuse odeur, cet arôme malté, presque fumé, aux effluves subtilement caramélisés. Je me rappelle encore ma première gorgée, j’étais alors un enfant.

Attiré par l’enivrante odeur, il m’arrivait souvent d’en réclamer à mes parents. Un jour, fatigués de ma persévérance, ces derniers finirent par accéder à ma demande, probablement dans l’espoir de ne plus la voir se renouveler. Encore bien naïf, je croyais pouvoir me fier à mon odorat pour prédire le goût des choses. À cet âge, mon nez ne m’avait pas encore suffisamment trompé. Si l’odeur du liquide était agréable, il devait en être de même pour la saveur. Comment aurait-il pu en être autrement ?

Quelle ne fut pas ma surprise, quand ce condensé d’amertume se déversa dans ma bouche. Bien après l’avoir recraché et m’être rincé jusqu’au gosier, son goût persistait sur les…

View original post 2 863 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s