L’attachement

Ce n’était pas qu’un objet
C’était ma meilleure amie.
J’aurais pu dormir avec elle toute ma vie.
Ses défauts, c’était ma folie. 
Oui, mais voilà, elle est partie.
Aux bras de cette impolie
Qui lui tournait autour
Je l’ai compris.

Oh, belle demoiselle ! 
Il te remplacera, quand il en aura marre de jouer
Je te remplacerai, quand je t’aurai oublié.
Mais crois-moi ces 7 ans
C’était pas que du flan. 

Oh, salut demoiselle !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s