Rien à foutre, rien à dire

Trublion de la dernière pluie,
Se retrouve tremper par sa folie,
Rien à foutre, rien à dire.
Il degobille sur son avenir.

Rien à foutre, rien à dire,
Il semble méditer sur sa dernière soirée.
À quel point c’était tous des enculés.
Toujours ce foutu chemin à parcourir !

Mais pour l’instant il veut maudire,
Ces vauriens, ces moins que riens.
Qu’il draguait pour son dernier soupir.
Il était prêt à aimer aux creux de leurs reins.

Plus rien à foutre, plus rien à dire.
C’était tous des beaux enculés,
Voilà le tramway du passé,
Celui qu’il voyait être de l’avenir. 

Publicités

3 réflexions sur “Rien à foutre, rien à dire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s