10 #PremieresLignes « Prédateurs » Maxime Chattam

Le ciel était d’un gris uniforme, il retenait la lumière comme un filet diaphane, ne laissant à la terre qu’une clarté atone.
Les milliers de soldats de la base attendaient dans leur tente, les uns jouant aux cartes ou aux dès, mégot ou cure-dent au coin des lèvres, les autres conversant autour des caisses en bois.
Certains régiments avaient déjà embarqué et vivaient à bord des navires de guerre amarrés aux quais devenus campement.

Rendez-vous créé par Ma Lecturotheque.

Publicités

2 réflexions sur “10 #PremieresLignes « Prédateurs » Maxime Chattam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s