Adieu, mon ami !

Adieu, mon ami, 
Je ne serai plus l’as de tes conneries.
Las et sans permis, j’ai était,
Tu as toujours su me pardonner.
Tes paroles acides donnaient du goût aux miennes.
Que je foutais illico à la benne.
Pauvre raclure !
Lui, moi, nous ?
Qui est la pourriture ?
Qui est la souillure ?
Allez va, va loin de moi !
Va te retrouver, toi ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s