20 #premièreslignes : Jax Miller, Les infâmes 

Je m’appelle Freedom Oliver, et j’ai tué ma fille. C’est surréaliste, et je ne sais pas ce qui me fait le plus d’effet d’un rêve : sa mort ou son existence. Je suis coupable des deux.
Il n’y a pas si longtemps, ce champ ondoyait et murmurait encore dans la brise tiède, de l’or dansant sous les éclats du soleil de midi. Les pur-sang, figures emblématiques de Goshen, caracolaient à la lisière de Whistler’s Field. En tendant l’oreille, on devine presque le rire des enfants de fermiers qui s’entremêle encore aux épis de blé,  moisson regorgeant de secrets innocents d’une jeunesse qui cherchait à s’enfuir mais n’avait nulle part d’autre où aller. Comme ma Rebekah, ma fille. Mon Dieu, qu’elle devait être belle.
Mais quelques semaines, ça paraît long, quand on est embarqué dans un périple comme le mien. On pourrait presque y voir quelque chose de magnifique. Presque.
Je retiens mon souffle quand je me souviens. Les morceaux de ma fille sont éparpillés dans ce champ. 

Première lignes est un rendez vous instauré par MaLecturotheque. Postez les premières lignes de votre livre en cours !
Moi j’y rajouterai une petite condition, les nombres de lignes que je posterai, seront en fonction du jour où sera posté l’article. 

Bonne lecture ! 

Publicités

17 commentaires sur “20 #premièreslignes : Jax Miller, Les infâmes 

Ajouter un commentaire

      1. Franchement, moyen. Tout est moyen dans ce bouquin, le style, l’histoire qui est trop « facile » j’ai l’impression de lire un concentré de Thrillers, y’a rien de nouveau… Je me laisse happer par l’histoire, mais en me disant « vivement que je le finisse ».

        J'aime

      2. Quand tu dis que tu te laisses happer, c’est parce que tu veux connaître la fin, juste par curiosité ?
        Ne force pas trop quand même, que à commencer une autre lecture à lire en parallèle :/
        J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure.

        J'aime

      3. Oui, avec ce début je voulais connaître la fin. Mais j’ai abandonné, il me restait une centaine de pages. Je le reprendrais peut-être après.

        J’espère bien que mon prochain roman sera meilleur. Ce sera « Chanson douce » et je mise beaucoup sur lui.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑