L’histoire d’un monstre ! Agenda ironique février 

Et c’est parti pour ma deuxième participation à l’agenda ironique, présenté par Jobougon qu’est loin d’avoir bougonné https://jobougon.wordpress.com/2017/01/28/agenda-ironique-de-fevrier-2017/

_______________________________________________________________________________


« Cette vie si terne à mes yeux s’est colorée d’un pourpre ensoleillée, presque aussi fort que j’avais imaginé.

Moi, le créateur de vos lumières, peux enfin le dire : Je vous ai changé si fort que vous me verrez PARTOUT. Je suis le créateur de ce nouveau monde. 

Toutes ces couleurs, qui vous hypnose chaque seconde sont miennes. Je me suis sacrifié ! Mon monde n’est plus qu’un trou noir parsemé de tâches blanches, à cause de vous. VOS erreurs passées ! Alors à présent pensez à moi ! Moi, moi, moi, pour être toi. Moi plus toi, nous serons nous. Un peuple qui tient enfin sur le bon pied. Un peuple qui renaît !  

Ne m’oublie pas ! »

Tout au long de ce livre, je me suis demandée s’il est humain ce mec. Je me croyais face à un film où une course poursuite se déroule depuis pléthore de temps sans accident. Devant une scène de poings bien sonnant sans qu’il n’y ait supplication pour que ceci cesse. J’aurai bien voulu prendre ma voix hautaine pour dire : « non mais ça c’est absolument pas réaliste ! » Et pourtant si. Pourtant si ! 

77 morts, 8 à Oslo suite à l’explosion d’une bombe, 69 sur Utøya suite aux attaques d’un tireur dont le nom est connu de tous. 151 blessés. 1 meurtrier. 

Comment comprendre ? Comment savoir ? Est-ce qu’on a envie de le connaître d’ailleurs ce bonhomme ? Est-ce qu’on le peut ?  

Essayez, moi je m’y suis collée, et maintenant… Ba je veux une licorne. Siiii d’abord que ça existe les licornes ! Regarde autour de toi, vois, on va le rendre fantastique, ce monde !




Publicités

10 réflexions sur “L’histoire d’un monstre ! Agenda ironique février 

    1. Oui, un livre d’horreur, mais de l’horreur qui peut arriver là au coin de la rue, pas façon Stephen King, je flippe en le lisant mais en le finissant je reviens vite dans mon petit monde de pâquerettes guillerettes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s