Mystic River, Dennis Lehane

« Je ne rêverai plus, aviez-vous décrété. Je ne me mettrai plus en situation de souffrir. » Et puis, votre équipe remportait un match de barrage, ou vous regardiez un film, une affiche publicitaire pour Aruba baignée par la clarté orange du crépuscule, ou bien une fille qui entrenenait une vague ressemblance avec une de vos anciennes conquêtes au lycée – une de celles que vous aviez aimées et perdues – dansait au-dessus de vous, les yeux brillants, et vous vous disiez : « Et merde, pourquoi ne pas rêver encore une fois, juste une ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s