« Le bazar des mauvais rêves » Stephen King

Ce que je veux dire, en clair, c’est que le produit fini ne semble jamais aussi bon que l’idée magnifique qui a un jour émergé du subconscient, accompagnée de cette pensée enthousiaste :  » Mon gars, faut que t’écrives ça tout de suite. 


Publicités

Un commentaire sur “« Le bazar des mauvais rêves » Stephen King

Ajouter un commentaire

  1. Peut-être que c’est vrai pour Stephen King, mais si j’en crois les petits papiers où je note mes premières idées, le résultat final, aussi décevant soit-il, est quand même un peu plus satisfaisant…

    et puis le lecteur n’a que le produit fini pour se faire une idée de l’idée magnifique qui a un jour émergé du subconscient du brillant auteur 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑