Oliver Twist de Charles Dickens

Le soleil, ce soleil éclatant qui rend à l’homme non point seulement la lumière,  mais une vie, une espérance,  une fraîcheur toutes nouvelles, le soleil jaillit au dessus de la populeuse cité dans toute sa clarté et toute sa splendeur.  Par les plus riches vitraux comme par les fenêtres aux carreaux de papier,  par le dôme de la cathédrale comme par les fissures des murs lezardés, il faisait pénétrer les mêmes rayons. Il illumina la chambre où gisait la femme assassinée. Oui. L’homme essaya de l’en empêcher,  mais la lumière entrait à flot néanmoins.  Si le spectacle avait été affreux déjà dans la pâleur du matin, qu’en était-il maintenant, au milieu de toute cette lumière éclatante !

Clic sur l’image
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s